David Condé : ses racines, son parcours, ce que j'ai appris de lui...

David mesure 2m04, il a 23 ans, il est né au Sénégal mais il est d'origine Guinéenne. David pratique le basket depuis 6 ans seulement. Toujours souriant, de bonne humeur, prévenant envers les autres, il est terriblement attachant.

1- Parle-nous un peu de toi, de tes origines, de tes études ? Pour commencer, je m’appelle Daouda Vidson Condé, ce que peu de gens savent, mais dans la vie de tous les jours on m’appelle David qui est un diminutif de mes deux prénoms. J’ai 23 ans, je suis d’origine Guinéenne même si je suis né au Sénégal. J’ai vécu la plus grande partie de ma vie en Guinée. Je suis arrivé en France en 2010, après l’obtention de mon bac, afin de continuer mes études à Montpellier, j’ai une licence en communication. Enfant j’étais très timide, j’adorais m’amuser et j’avais toujours le sourire. J'ai deux petites sœurs dont une au lycée à Montpellier et l’autre qui fait ses études au Canada depuis peu. J'ai également un grand frère qui joue au club de Castelnau-le-Lez en Nationale 3. Quant à mes parents, ils ont emménagé depuis peu en France, car mon père а été muté en tant qu’attaché de la défense à l’ambassade Guinéenne, située en France. Il est général de l’armée de terre Guinéenne et quant à ma mère, elle est juriste, spécialisée dans les marchés publics. Ma famille est mon plus gros fan club et surtout celui dont je ne pourrai jamais me passer, elle m’encourage beaucoup dans tout ce que j’entreprends.

2- Tu es venu au SAP Vaucluse pour évoluer en NM3, et te voilà aujourd'hui un des éléments forts de l’équipe de NM1,  alors comment vis-tu tout cela ? WOW… comment puis-je te décrire ce qui m’arrive aujourd’hui ? (silence) Je suis surtout très heureux, au début je ne te cache pas que j’étais très stressé… Ce soir, ce sera mon troisième match en Nationale 1, et désormais je l’aborde avec plus de sérénité. Je ne pense pas avoir pris la grosse tête, car mes parents m’ont toujours appris à être humble, peu importe le niveau de jeu. Certes, il faut avoir confiance en soi mais aussi garder les pieds sur terre, c’est primordial surtout si on veut continuer à progresser !

3 - Comment te sens-tu dans le club, et parle-nous de tes deux équipes ? Je me sens comme chez moi ! Dès le début les dirigeants, le staff, les joueurs, le coach et toi aussi Flo, vous m’avez tous mis très à l’aise. Les deux équipes sont très sympas ! Dans l’équipe de Nationale 1,  il y a une très bonne ambiance, et une très grosse cohésion, comme on en voit rarement d’ailleurs, mais surtout une attitude professionnelle. J’apprends beaucoup avec eux. Je ne les remercierai jamais assez, sans eux et le coach, je ne pourrai pas aussi bien « exprimer mon basket ». Dans l’équipe de Nationale 3, c’est beaucoup plus jeune, même si il y a le vétéran Nicolas ! On rigole tous ensemble et surtout on s’encourage. Pendant les matchs, lorsque je joue avec l’équipe 1, mes co-équipiers de la Nationale 3 viennent pour m’encourager, ça en dit long sur la super mentalité de chacun.  Il y a le même état d’esprit dans les deux équipes, et cette complicité entre nous facilite beaucoup les choses.

Retrouvez l'integralité de l'interview dans le programme du match de vendredi 6 novembre contre JSA Bordeaux.


Première publication le dimanche 15 mars 2015
Dernière mise à jour le vendredi 06 novembre 2015

SOURCE : FB

06 Nov

Sap Vaucluse, Le club de Basket de SORGUES, AVIGNON et LE PONTET

Gymnase du Cosec - 1 avenue Elsa Triolet - 84000 Avignon | Téléphone : 07 78 46 51 17